Pages

dreAmZ on sAle

Encre de Chine, aquarelle
format A4 / Une histoire de talons




 


"A 14 ans on se cherche, parfois on regarde des vieux films américains, on lit le magazine Elle et on se dit qu'avec des talons sexy on serait une vraie femme, on aurait de la hauteur, du charisme, en fait on ressemblerait à une actrice ou à une figure de mode, élégante, désirable et légère comme un papillon pour voleter dans la vie et entre les gens. On a la solution, c'était si simple en fait de devenir une femme! ô joie!!!

Alors on les achète, parfois une fortune, et on les porte, parfois toute une vie... ces talons colorés qui nous font rêver.
On est peut-être belle, oui,
dans cet artifice que l'on s'impose, 
une garantie de force ou de féminité?
Surtout notre objet de fantasme et aussi celui des autres, 
mais il y a un hic,
évidemment,
on ne peut ni courir
ni s'échapper
ni voleter dans la vie ou si peu juste une heure, un boulet à nos pieds, car avec des talons on est classe il faut surtout rester droite, immobile, parfaite même si on a mal,
Alors quoi...?
Porter un accessoire de princesse, de dominatrice ou de star et au final n'être qu'une belle potiche? En tout cas, on y a cru!"

  ...
" Hihi toute ma vie je me suis dit ça ET j'ai porté des talons /à l'occasion/" 
 ...
  " Pour moi les talons hauts élèvent les femmes au ciel. Ils allègent l'âme et galbent avec puissance une silhouette divine! "
  ...
"A 15 ans je me suis littéralement éclaté les pieds avec des escarpins pointus genre la classe panoplie 80s avec épaulettes et cheveux crêpés tu vois, alors que j'étais un vrai garçon manqué plutôt terrains vagues, mobylette et skate, je t'avoue que c'était pas super pratique :)" 
 ...
"(bon.... aprés on peut courir avec des talons... je dis ça je dis rien...)"
  ...
"J'adore les talons ils m'ont permis de prendre de la hauteur car j'aime être grande , lorsque j'en porte je me sens aussi grande que les hommes de part la stature et même plus grande car ils me donnent l’entière possession de ce pouvoir qu'est la Féminité. Je ne crains pas l’érotisme qu'ils conférent à ma silhouette car cette" femme objet" de désir est en fait maîtresse du jeu, sa féminité est conquérante et ses talons sont ses flèches!"
...
"Bah non pour moi c'est du marketing, du rêve, éventuellement un jeu mais il ne faut pas le prendre au sérieux!"
...
"Je porte rarement des talons, parce que je privilégie le confort et parce qu'avec je suis trop grande, pour certains hommes. Mais j'en possède de magnifiques, de ces chaussures hyper sexy qui galbent et donnent une cambrure particulière. Je ne les porte qu'en mode femme fatale, porte jarretelles et robe noire, quand je veux pousser ma féminité dans ses extrêmes et me sentir une autre, plus féline, plus dominatrice. J'aime et j'utilise les talons pour exprimer ma sexualité et jouer avec des artifices que je délaisse habituellement. J'ai attendu mes trente ans pour en porter mais même sans les mettre souvent j'aime savoir qu'ils sont dans ma garde robe, comme les gardiens de la femme que je suis. Et le pied, la cheville, le corps tout entier est élégant avec des talons noirs. Cette pointe acérée perce les cœurs, les sexes et les corps, la courbe enveloppe, l'allonge inspire, c'est un bel objet d'amour, de désir, de fantasme et de torture."

...

Cette série questionne le rapport de la Femme à la chaussure à talon, elle expose différents avis, différents vécus, sans a priori.
Merci à mes copines féminines pour leur participation!
Sources diverses: une histoire du talon, "Jamais sans mes talons"